Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/77ffa88d44302f81c86646605e7af6ea/web/pw/wp-content/plugins/essential-grid/includes/item-skin.class.php on line 1145

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/77ffa88d44302f81c86646605e7af6ea/web/pw/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2722

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/77ffa88d44302f81c86646605e7af6ea/web/pw/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2726

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/77ffa88d44302f81c86646605e7af6ea/web/pw/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3624
La Mordorée – Janvier 2019 – Club National des Bécassiers
La Mordorée – Janvier 2019

La chasse française traverse une période difficile. Attaquée sur les réseaux sociaux, elle n’a jamais été aussi fragile.
Les anti-spécistes, les végans de tout poil n’ont de cesse de dénoncer et d’entraver notre loisir. Nous avons tous en tête les exactions commises contre des abattoirs ou des boucheries, les perturbations créées lors de déroulement de chasses à courre par des commandos de personnages cagoulés, …
Ces individus qui se voulaient pacifistes au départ, tombent petit à petit dans la radicalité et n’hésitent plus à employer la force pour faire admettre leur doctrine. S’opposant à l’humanisme, ils pensent que les animaux doivent être traités à l’égal des humains.
Très éloignés de la réalité du monde rural, de la vie dans nos campagnes, ils trouvent un terreau favorable dans les villes, et en particulier auprès des jeunes.
Le dernier accident qui a entraîné la mort d’un vététiste, cette année, repris et commenté sur les réseaux sociaux, a relancé l’idée de la journée dominicale sans chasse et plus généralement la question du partage de la nature.
La nature, contrairement à une idée largement répandue, appartient à des propriétaires. Nous chasseurs, en usons car ces propriétaires nous en ont donné l’autorisation. Nous y avons toute notre légitimité. Mais légitimité n’exclut pas le partage. Nous sommes tout à fait conscients que d’autres utilisateurs : promeneurs, randonneurs, vététistes, … peuvent user de cette nature. Les activités, sur un même territoire, peuvent se côtoyer, dans un respect mutuel et en toute sécurité.
Le monde de la chasse doit s’ouvrir vers l’extérieur. Notre club n’a pas attendu pour initier cette démarche. Grâce aux travaux que nous menons depuis sa création, grâce aux partenariats que nous avons tissés, grâce à l’éthique que nous prônons, notre activité bécassière ne pourrait être remise en cause.
Malheureusement, c’est au sein même de notre communauté que ce partage de la nature est mis à mal. Certains chasseurs pensent que nos clochettes dérangent et, insidieusement, ils nous excluent des territoires pour favoriser les remises à grands gibiers. Petit à petit, notre champ d’action se restreint.
Alors que nous subissons des attaques extérieures, la division entre nous n’est plus de mise. Arrêtons les querelles d’un autre temps et faisons face, collectivement au péril qui nous menace.
Chasser les migrateurs, chasser le petit gibier, chasser le grand gibier sont des chasses aussi louables les unes que les autres. Elles doivent pouvoir s’exercer dans un respect mutuel sans aucune exclusion.
Montrons qui nous sommes, expliquons ce que nous faisons, dialoguons avec ceux qui partagent la nature avec nous, avec le grand public. Appliquons nous une éthique sans faille, alors nous serons fiers de nous revendiquer chasseur, nous serons fiers de nous revendiquer bécassier, nous serons fiers de notre activité et nous serons reconnus et respectés.
A l’aube de cette nouvelle année, au nom du Conseil d’Administration, je vous adresse mes meilleurs vœux de bonheur, de santé, de prospérité. Puissions- nous continuer à chasser, à éprouver du plaisir derrière nos chiens, dans le respect total de cet oiseau qui nous passionne : la bécasse.

Bruno Meunier
Président du CNB