Le mois de janvier n’étant pas terminé, il est encore temps de vous adresser mes meilleurs vœux, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, pour cette nouvelle année.
Cette saison, atypique s’il en est, ne nous permettra pas de vous fournir un bilan complet, puisque, durant la première partie de la phase migratoire, peu d’entre nous ont pu chasser, si ce n’est dans quelques départements, dans le respect du kilomètre autour de l’habitation et de la durée d’une heure.

 

Cliquez sur le document pour lire la suite.